Rechercher dans ce blog

dimanche 19 février 2017

conversation autour des tombes

chape d'un silence, s'habituer, impossible, chacune tendue vers les siens, geste de nos mères, gestes de toujours, arroser, redresser un pot, nettoyer les plaques, arracher une mauvaise herbe, s'affairer, bavarder aussi -Ta maman, je la revois encore, élégante et discrète, oui jusque dans son départ, vous l'aviez trouvée parmi les roses, son sécateur encore à la main, une belle mort on avait dit, elle se redresse, maintenant la maison est fermée, on ouvre un peu, mon frère passe un coup de tondeuse mais dans le jardin tu me croiras si tu veux, eh ! bien le rosier, elle suspend sa phrase, ménage un suspense, eh! bien, le rosier, il résiste

samedi 11 février 2017

dès potron-minet

elle est là, toujours déjà là, escaliers, couloirs, on est gris, moroses, le regard morne, parfois anxieux, ce sera comment aujourd'hui, on baisse les yeux, regarde nos pieds, contourne son seau, son balai, elle sourit, salue, reprend sa tâche, on le re-croise plus tard, d'autres escaliers, d'autres couloirs, oui, le béton peut briller, utile, on sait pas, juste c'est mieux comme ça, dérisoire et beau, le prix d'une obstination, il brille

jeudi 9 février 2017

parole(2) de mère

avec les enfants c'est comme un tunnel, quand on voit de la lumière, c'est qu'un train arrive dans l'autre sens