Rechercher dans ce blog

lundi 11 mars 2019

conversation (7)

A la boulangerie. Elle vous tend le pain. Soudain, cela vous saute aux yeux. Un sosie de Claire Chazal "Ah ! sûr, on me l'a dit et plus d'une fois mais si j'avais son QI je serais pas ici !"

lundi 4 mars 2019

Carte postale (3) de Gipuzkoa


https://youtu.be/-q5cU1chdno
cliquer sur l'image pour d'autres images et chant des oiseaux


février,
jours bleus,
épures d'arbres et prémisses du printemps,

marcher

le petit vignoble du txakoli,
des à pics vertigineux,
la mer en contrebas,
des animaux en liberté,

marcher

le chant des oiseaux,
un rouge-gorge,

marcher

un chemin qui se perd
le suivre

marcher

mercredi 20 février 2019

conversation (6)

Termibus de Bilbao, deux femmes assises, leurs courses sur les genoux, la première "Ils sont bien tes petits piments" puis se penchant, voir ça de plus près, une moue, c'est le rejet "ah ! mais ils viennent du Maroc !" l'autre vertement « et nous, tu crois qu’on vient d’où ? »

mercredi 6 février 2019

un dimanche (31) à la ferme


"cette nuit, je me suis réveillée à quatre heures avec arrengura (inquiétude), j'avais vu qu'elle était sur le point de faire, je suis descendue à l'étable et ça n'a pas loupé, j'ai réveillé Bernard, on l'a un peu aidée, ça a été vite mais ça m'a coupé le sommeil..."

https://youtu.be/iDSKxy80Wkk

cliquer sur l'image, 22 secondes à l'étabble

vendredi 1 février 2019

famille


la crête en alerte,
elle veille sur les siens
une mère poule

vendredi 18 janvier 2019

lumière d'hiver


il a gelé dur
elles vibrent et rayonnent
quatre plumes blanches

lundi 7 janvier 2019

7 janvier 1953 : Composition française "Pour distraire une de vos petites amies malade et recluse..."

A peine vingt ans. Jolie. Pimpante. Elle enfournait sa mobylette dans le train à Pau, descendait à Peyrehorade et en route pour la petite école à classe unique du pays perdu. Ses jolies mains, ses ongles peints, ses jupes courtes serrées, serrées au-dessus du genou, ses petites bottes blanches à mi-mollets. La maîtresse. Et avec elle, l'idée de ce qu'on était ailleurs. A la ville.  Une admiration inconditionnelle. Un amour aveugle. L'enfance. 
La voilà face à vous au café. Sortie de son grand sac, une copie double qu'elle défroisse avec soin. Un trésor, c'est sûr "Attends, je vais te la tenir." Photo. "Toi aussi, tu trouves ça sans intérêt ?" elle désigne un passage du doigt. Lire "C'est un petit sapin qui était très heureux dans la forêt et que papa a dû couper pour faire la joie de mes frères et sœurs qui le soir du réveillon sont émerveillés de le voir si illuminés". Lever les yeux. Elle bravement "Moi je trouve ça plutôt joli" quelque chose vacille pourtant dans sa voix. Une blessure et soixante-cinq ans plus tard, temps de la contre expertise. Sourire largement "Mais oui, moi aussi je trouve ça joli, et j'imagine bien la petite fille que vous avez été" et songer, vous-même combien de ces traces rouges dans les marges ? Ne pas s'attarder. Mots d'un instant. Grandir avec, autour, malgré. Grandir.