Rechercher dans ce blog

mardi 25 septembre 2018

vieillir (23)

bientôt quarante ans, le plus souvent des femmes, vraie gentillesse dans leur regard, vous faire plaisir, un élan "j'espère qu'à ton âge, je serai aussi en forme que toi", un compliment donc, réaliser combien cet âge leur semble hypothétique et lointain, pelletées de temps au-dessus d'abîmes, songer que vous-même en son temps, voire encore aujourd'hui le dites à des octogénaires à vélo ou à l'assaut de montagnes sac au dos, faire plus attention, ça va si vite, une accélération tandis le pas se fait lent

mercredi 19 septembre 2018

une victoire




Téléphone, sa voix, joyeuse, claironne "La Normande a fait un petit veau, une femelle. Notre première naissance sexée. 
- Sexée... ?! 
- Oui, ça coûte plus cher, avec l'insémination artificielle on peut maintenant choisir le sexe, ça va aussi venir pour les humains, c'est sûr."




lundi 3 septembre 2018

petites choses qui (6) réchaufffent le coeur

soleil au zénith, l'été se fait accablant, aubaine d'un grand portail ouvert, une longue allée se perd dans l'immensité d'un parc, arbres vertigineusement hauts, des bancs, s'asseoir là, allonger ses jambes, tourner son visage vers le ciel, il a disparu dans les ramures, brise légère, pour un peu il ferait frais, puis c'est l'heure, à regret replonger dans la fournaise, croiser un couple, ils se hâtent, font cap vers votre banc, sur leur visage comme un soulagement,

se sourire

mardi 21 août 2018

mariage (8) à Pau, église Saint-Martin

un attroupement au bas des marches, une longue limousine crème, des demoiselles d'honneur, robe vaporeuse rose, ruban de satin gris, une effervescence, mariage, on la guette, elle avance lentement vers la lumière, sa silhouette blanche gainée dans une longue robe, traîne,dentelle, elle va apparaître, et la voilà, elle sourit à tous, radieuse, ils se pressent à ses pieds, ajustent leurs petits pistolets, des grappes de bulles irisées s'échappent dans le soleil, un trop d'émotion ? soudain elle lance ses longs bras musclés vers le ciel pour un grand V de la victoire,  une habituée des podiums ? des images venues du sport s'interposent, Roland Garros, championnat, un instant encore, elle va porter, c'est sûr ! le trophée à ses lèvres

jeudi 9 août 2018

conversation

c'était enfoui, et soudain on s'en est souvenu, leurs airs, leur assurance, une brutalité, elle passe où quand elle quitte les mots, ils parlaient, parlaient, on tentait sa voix et l'un déclarait "Parle à mon cul, ma tête est malade", c'était sans appel, on la bouclait et se barrait

mardi 24 juillet 2018

si ce n'était parfois le coeur glacé des hommes (2)


pour la vieille chapelle abandonnée, pour l'envol des clochettes, pour la brise légère qui s’engouffre et sèche vos vêtements, pour une griserie qui vous saisit,

si ce n'était parfois le cœur glacé des hommes

pour la grand-mère qui s'affole, le temps de se retourner et son petit-fils est allé trop loin dans les vagues, pour la femme aux cheveux gris, des boucles légères sur ses tempes, il est encore tôt, ventre lourd, elle marche avec précaution, on ne la bousculera pas, le nombril pointe, pour le gros homme appuyé sur une béquille, les vagues caressent ses chevilles, une progression improbable au bord de la rupture mais il est là, vaillant, avance, aller retour,

 si ce n'était parfois le cœur glacé des hommes

pour l'homme qui passe à votre hauteur, ce qu'il est velu, son regard vous effleure, il se détourne, robe à pois, chapeau orange, jeune côté pile, votre âge côté face, pourquoi s'attarderait-il, pour tous ces corps offerts, vigoureux, élancés, ou vieillissants, la plage arpentée dans un sens dans l'autre, une hâte, une lutte, une nonchalance, qu'importe, vivants, tous

si ce n'était parfois le cœur glacé des hommes

mercredi 18 juillet 2018

si ce n'était parfois le coeur glacé des hommes (1)

pour un matin clair, pour un sentier entre ombre et lumière, pour l'océan en contrebas, pour le vin blanc qui pétille, le txakoli et pour plus que tout, l'oiseau qui s'obstine

si ce n'était parfois le cœur glacé des hommes