Rechercher dans ce blog

mercredi 27 juillet 2011

11 juin 1968 : Composition trimestrielle de Rédaction

 
Sujet : C'est le matin. De votre lit vous entendez la journée qui s'éveille...

      Mais maman s'est levée. Je l'entends trotter dans la cuisine. Maintenant elle remue doucement, silencieusement la casserole Je devine, satisfaite, qu'elle prépare mon petit déjeuner. Le souffle régulier de ma sœur me rend jalouse : j'aimerais être encore en train de dormir. Des chaînes grincent, la paille gémit : les vaches veulent prendre la clé des champs.
     Cependant une question subite se pose dans ma tête : quel temps fait-il ? De nouveau, j'écoute. Papa sort le tracteur pour aller couper l'herbe de la prairie. Les oiseaux pépient gaiement. Le doux murmure des arbres me berce. Je me ressaisis et l'énigme est résolue : il fait beau.


4 commentaires:

  1. Quelle belle écriture ! Et puis cette campagne si lointaine : déjà juin, et Mai qui n'est pas encore arrivé ici.

    RépondreSupprimer
  2. "... Comment faudra-t-il passer cette journée qui commence ? "... tout se jouera dans le "faudra".

    RépondreSupprimer
  3. oui, il faudra... un devoir, en somme... ou encore se devoir... mais voilà que je deviens bien ergoteuse...

    RépondreSupprimer
  4. Petit texte où l'on peut voir, en germe, une belle personne...

    RépondreSupprimer