Rechercher dans ce blog

lundi 21 octobre 2013

de Zarautz à Zumaia

le train pour Zarautz vient de partir, zut, 1/2 heure à attendre, photo, et depuis Zarautz, cheminer par les vignobles du txakoli,
des vendangeurs joyeux sur le chemin,
les raisins sont en retard,
un vent du sud à décorner les bœufs,  pluie bientôt, le pommier résiste,
des coups de feu, vols de palombes, il attend "je n'en ai pas vu une seule,
j'ai dû attacher mes chiens ayer se me han escapado, hier, ils se sont échappés, je les ai cherchés toute l'a journée, partout", pause, un autre fume, Zumaia en contrebas,
ciel bas,
 parfois un élan

3 commentaires:

  1. un instant je me crois devant une gare hongroise, puis, le paysage défila, et ne ressemblait en rien à celui des côteaux du Danube, alors soudain je compris que nous étions en Pays Basque

    RépondreSupprimer
  2. quelle chance d'avoir raté le train ! Que de belles tranches de vies auraient été manquées si le train avait eu du retard !

    RépondreSupprimer